Ecologie
Comment adopter une alimentation respectueuse de la planète ?

Comment adopter une alimentation respectueuse de la planète ?

Le secteur alimentaire est responsable de 25 % des émissions de gaz à effet de serre. De la fourche à la fourchette, nous devons adopter une alimentation plus durable afin de remédier à cette situation. Pour nous, les consommateurs, voici quelques actions à suivre.

Sujet a lire : Comment intégrer des habitudes écologiques dans votre vie ?

1. Limiter la consommation de viande

De la viandeLa production de viande est l’un des secteurs qui rejettent le plus de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. En plus de produire des aliments, on a encore besoin de les transformer, transporter la nourriture pour le bétail et gérer les déjections. Tout cela contribue au réchauffement de la planète. Sachant que le coût environnemental de la viande rouge est nettement plus important que celui des autres viandes, le mieux est de préférer les viandes labellisées AB, IGP ou AOP. Pour rendre service à notre planète, vous pouvez aussi introduire des plats végétariens dans vos menus.

2. Miser sur une pêche durable

Des poissonsUne partie de notre alimentation dépend de la pêche et de l’aquaculture. Avec la surpêche et le changement climatique, les écosystèmes marins se retrouvent fragilisés. Alors, consommer des espèces non menacées et des produits certifiés par des écolabels est ce qu’il y a de mieux pour protéger ces écosystèmes.

A découvrir également : Les avantages des fontaines à eau en réseau et en bonbonne dans les bureaux

3. Consommer localement

Que ce soit en camion, en bateau ou en avion, les produits exotiques parcourent des milliers de kilomètres avant d’arriver dans nos assiettes. Par ailleurs, on recourt souvent au suremballage pour le transport. D’où l’importance de consommer localement pour limiter l’émission de GES et l’utilisation de ressources. Dans la mesure du possible, il est conseillé d’acheter des aliments produits dans un rayon de 100 à 200 kilomètres autour de sa maison. On peut retrouver des produits locaux sur les marchés, dans les épiceries ou chez les producteurs de votre région.

4. Privilégier l’agriculture biologique

Un arrosoir L’agriculture bio est aujourd’hui l’un des systèmes de production qui respecte les équilibres écologiques tant pour les végétaux que pour les animaux. Cette forme d’agriculture prône en effet le choix des variétés adaptées au climat, la rotation des cultures et l’élevage en plein air. Ici, les pesticides de synthèse n’ont pas leur place. Aujourd’hui, il existe des labels Agriculture Biologique afin de certifier les produits provenant de l’agri bio.

5. Manger des produits de saison

Des fruitsLes fruits et les légumes qui sont produits hors saison ont moins de goût que ceux produits en saison. En effet, ils ont manqué de soleil et de chaleur. L’avantage avec les fruits et les légumes de saison est qu’ils sont de meilleure qualité et plus abordable. Par ailleurs, les aliments de saison sont généralement produits localement. Manger des produits locaux permet ainsi de limiter les émissions de gaz à effet de serre associées aux transports en camion, en bateau et en avion.

6. Réduire le gaspillage alimentaire

Des déchets En France, le gaspillage alimentaire représente en moyenne 170 kg par habitant et par an. Pour éviter cette situation, l’idéal est de faire ses courses en vrac. Il est possible d’utiliser des contenants réutilisables en verre, en inox ou en plastique. Dans le cadre du développement durable, un ménage peut diminuer jusqu’à 30 % ses déchets alimentaires grâce au compostage domestique.